ActualitésInterviewPolitique

Pesage des gros porteurs : Oussou Sano invite les citoyens à comprendre son importance pour le pays

0
Oussou Sano
Oussou Sano
Votre publicité ici

Dans le souci de préserver efficacement et de façon durable le patrimoine routier national, le gouvernement guinéen réussit à installer des pèse essieux, le fonctionnement d’une brigade de répression des agressivités causées à la route et l’établissement d’un contrat de concession avec la société AFRIQUE PESAGE GUINEE pour assurer le contrôle des pèses à l’essieu. Pour en savoir plus, notre rédaction est allée à la rencontre de Sano Oussou , Représentant de l’administration au sein de l’entreprise AFRIQUE PESAGE GUINEE.

Selon Oussou Sano, représentant de l’administration au sein de cette entreprise, les remorques et camions sont les premiers facteurs de dégradation de nos routes. Cette accélération est liée à la surcharge incontrôlée des engins lourds qui agissent sur les essieux, c’est pourquoi, le ministre des Travaux publics sur instruction du Professeur Alpha Condé a entamé des recherches pour ralentir la destruction des routes.

En ce qui concerne le pesage, il affirme qu’il est pratiqué dans tous les pays membres de L’UEMOA suivant le règlement Numéro 14 /2005/CM/UEMOA relatif à l’harmonisation des normes et des procédures du contrôle du gabarit du poids et de la charge à l’essieu des véhicules lourds de transport de marchandises dans les Etats membres de L’union Economique monétaire Ouest Africaine. Le conseil des Ministres l’UEMOA ont adopté ce traité pour une harmonisation des dimensions maximales, autorisé des normes et du contrôle des gabarits, poids et charges à essieu des véhicules lourds de transport de marchandises.

Oussou Sano

Oussou Sano

Parlant de l’entreprise Afrique Pesage qui est chargée d’exécuter la partie technique en Guinée, il a dit : “L’entreprise a fait un an d’activité et elle a pu mettre en place 4 sites de pesage à Djoumaya Kagbelen et deux sites à Friguiadi. Jusqu’à nos jours, le règlement 14 a du mal à être appliqué pour plusieurs raisons, à savoir : le fait que le pesage constitue l’un des premiers services payant en Guinée, ensuite, la mauvaise perception de la mission par les transporteurs , le refus de certains camions de passer sur les plateformes de pesage“.

Et d’ajouter : “plusieurs véhicules de transport de marchandises ont été modifiés en Guinée de telle sorte que les normes autorisés par le règlement 14 de l’UEMOA ne sont pas respectées . Devant cette réalité , dans les négociations avec les transporteurs ont demandé 2 tonnes de plus sur les normes autorisées par le règlement 14 pour la période de sensibilisation“, a-t-il ajouté.

Plus loin, il a attiré l’attention du syndicat des transporteurs que cette activité n’est pas contre eux plus plutôt c’est pour les aider à protéger leurs véhicules, la vie des transporteurs des autres usager et riverains. “Nous nous battons pour réduire les surcharges qui vont nous éviter des accidents fantaisistes sur le trajet. Cela protégera nos routes par ce que sans surcharge , nos infrastructures routières sont protégées“.

En outre, il demande l’implication des autorités locales pour protéger et bien collaborer avec les agents des sites pour le bien être de tous.

Pour terminer, il invite les citoyens à comprendre le bien fait du pesage dans notre pays en se référant des pays comme la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Congo qui ont plus de 5 années ou plus d’expérience d’où le pesage est devenu une obligation pour tous les gros porteurs et que le pesage a commencé à financer les travaux d’entretien de routes . Nous le souhaitons dans notre pays dans un avenir proche après cette phase de sensibilisation. comme pour dire que le progrès d’un pays passe par la route. Protégeons nos routes, a-t-il conclu

Bolokada Sano

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

URGENT : des policiers et des jeunes s’affrontent à Concasseur

Previous article

Promo : précommandez le livre “Murmures Mûrs” à 70 000 francs au lieu de 85 000

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités