ActualitésLibre Opinion

« Quand le suffrage exprimé se transforme en souffrance inexprimée » 

0
Des jeunes manifestants (image d'illustration)
Des jeunes manifestants (image d'illustration)
Votre publicité ici

Mon cœur pleure à chaque fois que mon pays doit relever le défi existentiel pour amorcer un élan démocratique triomphant en allant vers son épanouissement généralisé et profitable à tous les guinéens et à toutes les guinéennes ; jadis heureux de la philanthropie traditionnelle de nos valeurs séculaires, religieuses et africaines, issues du vivre ensemble et couronnées par la coexistence sociale et pacifique de nos devanciers.

Par ailleurs, ce cri de ceux qui cherchent la lumière, je dis bien, ce cri qui recèle la force de fendre la fange, se trouve détourné et se perd sous la voûte impénétrable qu’échafaudent avec zèle ceux-là mêmes qui s’imaginent porter secours. Ils offrent des pierres et autres souffrances au lieu des prières et du pain, cela, dans un silence lugubre d’un bourbier qui refoule, désagrège et anéantit déjà dans le germe de tout bon vouloir de vivre ensemble avant qu’il n’ait pu se traduire en acte.

2-POURQUOI LA CONFIANCE A CEDE A LA MEFIANCE ?

Si l’exercice démocratique était pratiqué avec la plus grande entente, la confiance deviendrait conviction. Ce n’est que dans la conviction que se trouvent la délivrance et la rédemption des acquis démocratiques !

Je ne m’adresse ici qu’à ceux qui cherchent sérieusement l’harmonie patriotique. Il faut qu’ils soient aptes et disposés à examiner objectivement cette œuvre que je réalise ! Que les sceptiques et les êtres exaltés et instables politiquement restent à l’écart s’il vous plait, car ils nuisent à la vérité et à toutes réflexions sincères. Quant aux malveillants et à ceux qui manquent d’objectivité, ils trouveront, dans ces écrits mêmes, leurs jugements.

Le message ne touchera que ceux qui portent encore en eux une étincelle de Vérité et le désir ardent d’être vraiment des inconditionnels citoyens Guinéens. Il sera pour eux tous un fanal et un soutien. Sans détours, il conduit hors du chaos de la confusion actuelle. Mon message ne peut être qu’un flambeau permettant à tous les lecteurs épris de paix et de justice de trouver le vrai chemin qui les conduit vers les hauteurs auxquelles ils aspirent.

C’est pourquoi, nous devons nous réveiller ! Il n’est de volonté véritable que dans la conviction, et la conviction ne peut naître que d’un contrôle et d’un examen intransigeant ! Soyons des êtres vivants dans la merveilleuse création du noble Créateur !

D’une part, nos âmes bouleversées de l’humanité subissent actuellement ce déchainement qui, loin de rafraichir et de vivifier, brûle, consume et absorbe les dernières forces qui restaient encore à nos affamées et pitoyables âmes déchirées dans l’obscurité du temps présent.

De plus, des chuchotements, des murmures s’élèvent ici et là, témoignant de l’attente grandissante de quelques événements affreux à venir. Chaque nerf est à vif, tendu en une inconsciente aspiration. Une agitation houleuse se manifeste, et une sorte d’oppressante et morne torpeur, porteuse de malheur, pèse sur toute la cité. Que lui faudra-t-il enfanter ? La confusion, la pusillanimité, et la perdition si la couche ténébreuse qui, à l’heure actuelle, enveloppe dangereusement notre patrie n’est pas déchirée avec force et conscience.

Mes très chers concitoyens, nous devons savoir que s’inscrire positivement au-dessus de la mêlée et en allant au-delà des compétitions électorales, au sortir d’un scrutin national, est un gage de la maturité politique et citoyenne dans un pays aussi fragile que sensible.

Bien chanceux est celui qui peut faire l’unanimité dans une magnanimité sourdine des partisans politico-ethniques d’une analyse sociopolitique. En tant que citoyen, chacun de nous doit quand même agir dans son périmètre citoyen, même si l’on est conscient que cela ne peut changer les positions et considérations des protagonistes.

Aujourd’hui plus qu’hier, c’est cette harmonie du mieux-être qui est remise en cause par nos comportements infamants, irrationnels et incongrus fondés sur les analyses honteuses, innommables et obsolètes.

3-QU’EST-CE QUE NOUS VOULONS FINALEMENT POUR NOTRE PAYS LA GUINÉE ? 

Chers compatriotes, si nous n’avons rien à lui rembourser, contemplons-le comme il nous a accueillis à notre naissance sans lui choisir comme pays d’engendrement. Mon cœur pleure de par le comportement exotique de certains de nos concitoyens (gouvernants et gouvernés) je ne sais animés de quoi ?

Nous devons savoir par-dessus tout que chaque jour représente une marche de la passerelle ascendante vers le progrès souhaité, et tout mouvement de l’horloge nationale doit être pour nous un clou renforçant l’atteinte de l’élévateur ou escalator de notre destin commun.

Ma volonté est de contribuer de manière significative à faire évoluer les mentalités, le niveau de vie et de discernement de mes concitoyens et cela, malgré mon impécuniosité pécuniaire à satisfaire pleinement et convenablement les besoins nombreux et illimités qui jalonnent notre chemin avec ubiquité. Cependant, chacun de nous à la hauteur des sa capacité à changer son monde, son Continent ou son Pays à l’échelle plus ou moins mesurée selon ses capacités humaines, sociales et intellectuelles doit mesurer la conséquence des actes aux résultats fâcheux qu’il pose dans l’avenir car ne dit-on pas que : tout homme conscient de son existence doit éviter d’être humilié par ses propres faits ?

Malheureusement que je ne suis pas détenteur de plusieurs milliers de valeur monétaire à distribuer, c’est pourquoi je ne peux qu’essayer de me contenter de quelques mots pour apaiser les véritables maux qui nous assaillent en nos for intérieurs.

Comment pourrons-nous sortir de l’incrédulité citoyenne partisane, aveuglante et appauvrissante si nous ne pensons pour les autres ce qu’il y’a de meilleurs pour nous-mêmes, afin de transcender les innombrables obstacles qui se dressent sur notre trajectoire patriotique ?

Pourquoi la profusion des moyens qu’engrangent nos ressources naturelles par lesquelles notre pays est qualifié de scandale géologique et agricole ne nous sert pas de levier à booster notre plein épanouissement socioéconomique au lieu de nous maintenir dans une confusion des idées partisanes et divisionnistes ?

D’autre part, nous devons savoir que partout où les hommes sont condamnés à vivre dans la misère et l’incompréhension mutuelle, les droits de l’homme y seront toujours violés et bafoués en faveur de l’obtention d’un bien être imaginaire.

Très chers intellectuels de tous rangs et grades confondus, prêchons et continuons à chantonner le véritable hymne de la paix qui ne réside pas dans l’acquisition égoïste des inutiles biens et services de ce bas monde, qui ne nous servira que par noms d’appartenance parce que dépourvus de tout sens de piété et de satisfaction morale.

A défaut de vivre et de penser comme les prophètes des religions monothéistes ou du moins en appliquant leurs prêches de sagesse qui devraient illuminer et baliser nos chemins vers l’atteinte du bonheur dans l’honneur ultime, réfléchissons et pensons comme eux qui n’étaient détenteurs de valeureux diplômes issus de grandes écoles ou appartenant à de grand courant de pensée scientifique consciencieuse.

Pensons au moins comme Mère Theresa de Calcutta, qui enseigne que :‘’Si l’océan de la misère du monde s’est fait à partir des gouttes de misère apportées par chacun de nous, l’océan de bonheur aussi ne se réalisera qu’avec les gouttes de bonheur que chacun de nous peut apporter’’.

 

4-PROSCRIVONS LA PROCRASTINATION CITOYENNE AU PROFIT DU PROGRES :

Pour lutter contre la misère, il faut deux choses : du travail réalisé dans une orientation objective et de l’unité, il faut s’unir pour atteindre le développement tant attendu. Il faut stopper la violence sous toutes ses formes diverses et multiples, parce que s’il y’a de la violence, la misère ne peut jamais s’estomper, aussi nous devons arrêter la mort des innocentes personnes sans condition et chercher à identifier les auteurs de ses ignominies afin qu’ils répondent de leurs forfaitures conformément à la loi. Prendre conscience, c’est ce qui est le plus important, il faut surtout cesser de confondre la revendication d’une ribambelle de manifestants politiques à une bande de rebelles exotiques.

Même Nicolas MACHIAVEL n’aurait pas conseillé ces dégâts humains, la société doit changer de regard sur les pauvres habitants de la cité afin de les rendre heureux.

Les fondamentaux les plus déterminants du monde d’aujourd’hui ou du moins de notre Nation, s’il faut l’appeler ainsi, sont : l’éradication de l’insécurité alimentaire, l’instauration d’une meilleure prestation de services sociaux de base à offrir à nos compatriotes, l’assurance de meilleures conditions de vie sanitaire combien de fois exécrables, l’étouffement  du manque de compétences et son corolaire du manque d’opportunités économiques.

De toute évidence, il n’existe aucune usine sur la planète terre de fabrication de guerre et ses affres ; la seule unité de fabrique de ces fléaux à nos jours reste et demeure dans l’étroitesse de nos esprits individuels et collectifs. Ne faudrait-il pas que chacun de nous développe dans sa matière grise les éléments positifs pouvant éradiquer les traces nocives de la haine de son prochain?

De nos jours, que l’on soit d’un bord politique du Sud, du Nord, de l’Est, de l’Ouest, du Jaune ou de Vert Blanc ou je ne sais encore d’où, nous devons renoncer aux propos incendiaires et belliqueux dictés avec des formules condescendantes pour nous orienter vers des pensées positives nous permettant de sortir de l’ornière des ténèbres guerriers vers une lumière parfaite de réussite entière car aucun contenu ne peut être supérieur à son contenant, à ce titre, nous devons tous mettre notre  beau pays la GUINEE au-dessus de tous et de toutes pour lui donner une place qui devrait être la sienne dans le concert des Nations développées et enviables.

5-DE L’IRRATIONNALITE VERS UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE :

Pour ce faire, il n’y a que des prix relevant d’un intra minoritaire de volonté que chacun de nous doit accepter de payer sans fournir le moindre effort, il s’agit entre autres de :

– l’amour de la patrie et l’acceptation de l’autre dans nos différences ;

– sacrifice et l’engagement de soi ;

-l’acceptation ultime à servir la Nation

– et surtout la tolérance et le pardon mutuel.

En outre, en lieu et place des invectives irrationnelles et très peu orthodoxe, nous devons plus que jamais être déterminés à nous inspirer des méthodes de développement scientifiquement avérées et politiquement acceptées sous d’autres cieux car nul intérêt  de rappeler qu’on n’a pas besoin de réinventer la roue du progrès pour l’amorce d’une croissance économique et sociale qui puisse permettre à notre valeureux et riche pays de prendre son envol ,pour l’atteinte d’une meilleure vitesse de croisière le rendant profitable à tous ses fils et filles.

Certes, nous avons un nombre de fonctionnaires inferieur à la moyenne édictée par les organismes Onusiens tel que l’Organisation Internationale du Travail (OIT) et d’autres, mais en appliquant des principes efficaces et efficients nous pourrons atteindre le domaine du réalisable.

Il s’agit parmi moult principes économiques :

– de la loi du Sociologue et Economiste Italien Vilfredo PARETO, dite loi des (20-80) ou loi de Pareto qui stipule que les 80 pour cent des effets sont provoqués par 20 pour cent des causes.

A la lumière de ce principe, le petit nombre de nos fonctionnaires (20%) qui ont en charge la direction de notre pays doit pouvoir satisfaire nos besoins sociaux de base fondamentaux (80%).

– de la loi de l’homme politique (34-ème président des Etats-Unis), Général Dwight David EISENHOWER, dite loi ou matrice d’Eisenhower,qui stipule que : <<Ce qui est important est rarement urgent et ce qui est urgent, rarement important>>.

Un outil ou une matrice nous permettant de prioriser aisément et efficacement en fonction de deux axes et qui se résume en la réalisation de quatre quadrants par ordre de priorité :

-Quadrant 1 : les tâches importantes et urgentes ;

-Quadrant 2 : les tâches importantes, mais non urgentes ;

-Quadrant 3 : les tâches non importantes mais urgentes ;

-Quadrant 4 : les tâches non importantes et non urgentes.

Toute chose qui aura permis d’asseoir la véritable base du développement moderne des USA.

6-DE L’OBSESSION PARTISANE A L’EDUCATION CITOYENNE

Persuadé que tout parti politique doit résoudre en partie les problèmes relevant de l’éducation citoyenne et civique avec une meilleure approche de répartition des tâches lui permettant de conscientiser ses militants pour qu’ils deviennent des véritables citoyens devant servir notre pays avec respect des droits et principes qui régissent le bon fonctionnement de la Nation. C’est pourquoi, nous devons nous réveiller ! En détruisant en nous les barrières du dogmatisme, en nous arrachant le bandeau noir afin que la pure lumière du Très-Haut puisse pénétrer dans nos cœurs sans être altérée ! Alors, débordant d’allégresse, notre esprit prendra son essor et, en exultant, il ressentira l’immense bonheur du Créateur qui ne connait pas les limites de l’intellect terrestre. Nous saurons enfin que nous sommes une partie de ce bonheur, nous n’aurons aucune peine à le saisir dans toute son ampleur, nous nous unirons au développement et nous obtiendrons ainsi chaque jour et à chaque heure une force nouvelle en cadeau, une force qui rendra toute naturelle notre ascension hors du chaos.

Pour finir, je voudrais solennellement prier les principaux acteurs de la scène politique guinéenne d’éviter de jeter notre chère Patrie, la République de Guinée, dans les gueules de la guillotine des guéguerres fratricides et grandissantes.

Je vous remercie

Alya Ousmane CAMARA / Analyste Socio-Economiste.

Tel : 664 88 22 62/622 92 60 50.

E-mail : alousmane2008@gmail.com.

 

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Wanindara : le journaliste Mady Bangoura agressé par jeunes surexcités

Previous article

Crise poste électorale : Faya Millimono met dos à dos le RPG et l’UFDG

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités