ActualitésPolitique

Université de Sonfonia : plusieurs étudiants blessés lors des accrochages avec des policiers

0
Les étudiants de l'université Général Lansana Conté de Sofonia manifestent
Les étudiants de l'université Général Lansana Conté de Sofonia manifestent
Votre publicité ici

Les étudiants ont bloqué la route très tôt ce matin devant l’université général Lansana Conté de Sonfonia, situé dans la commune de Ratoma. Les étudiants sont sortis en nombre pour exprimer leur ras-le-bol pour dénoncer ce qu’ils appellent cherté des frais d’inscription et de réinscription qui varie entre 200 mille et 250 mille. Ils exigent que le prix soit fixé à 15 mille francs guinéen.

« Nous sommes là aujourd’hui pour revendiquer contre l’augmentation des frais d’inscriptions et de réinscription. Ils ont augmenté ça depuis deux ans, l’année dernière, certains d’entre nous ont difficilement payé cette somme. Nous voulons que le prix revienne à 15 mille  francs comme dans le passé. Ce n’est pas facile pour nous de payer le transport, le prix de notre mangé et on doit payer aussi les brochures. Donc, on ne peut pas payer les frais d’inscription et réinscription qui varient en 200 mille  et 250 mille  francs guinéens », a martelé Fatoumata Binta Diallo, étudiante en Licence 3 Science comptable.

La plupart des engagements pris par les responsables de cette université n’ont pas été respectés. L’institution est en manque d’équipement.

« Les raisons de cette hausse, c’est quoi, ils nous ont dit qu’ils vont prendre les étudiants en charge en mettant en place une infirmerie. Cette infirmerie n’est pas équipée. La bibliothèque qui est là, n’est pas équipée. Même celle des américains qui est là n’est pas équipée malgré qu’elle soit privée », a dénoncé Amadou Condé, étudiant.

Le recteur a essayé de calmer la situation sans succès. La plupart des étudiants ont boudé son appel au calme. Seuls quelques-uns d’entre et des membres du rectorat se sont réunis autour de Dr Amadou Oury Koré Bah.

« Nous ne sommes pas contre votre revendication mais tout doit se passer par des négociations », a souhaité Amadou Oury Goré Bah, recteur de l’université Général Lansana Conté de Sonfonia.

Les étudiants en colère ont été dispersés par les forces de maintien d’ordre à coup de gaz lacrymogènes. Ils répliquent aussitôt par des jets de pierres. Les accrochages entre manifestants et agents des forces de l’ordre ont duré des heures. Plusieurs étudiants ont été blessés lors de ces violences.

 Ibrahima BARRY

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Boké : une fillette de 7 ans violée par un père de famille

Previous article

Mort de Roger Bamba : les Etats-Unis lancent un appel au  gouvernement

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités