Toutes les infos en direct sur la Guinée
la-CNSS

Vives tensions en Guinée : Mamou et Telemelé en ébullition

0

La tension est vive ce samedi 21 mars 2020 à Conakry et dans plusieurs villes de l’intérieur du pays à moins de 24 heures du double scrutin législatif et référendaire contesté par l’opposition et la société civile guinéenne.

Dans la commune urbaine de Mamou, deux écoles qui devaient servir de bureaux de vote ont été incendiés.

Dans la commune rurale de Poredaka dans la préfecture de Mamou, une gendarmerie où était stocké du matériel électoral a été brûlée avec son contenu, les agents chassés

On nous apprend également que du matériel électoral a été calciné dans la préfecture de Telimélé, dans la région administrative de Kindia.

La commune urbaine de Labé est restée paralysée par des jeunes qui règnent en maîtres depuis le matin. Dans la commune de Taranbaly, dans la préfecture de Labé, des jeunes ont cadenassé les bureaux du Sous-préfet avant de l’intimer de quitter les lieux.

À Pita, on nous apprend que le coordonnateur local du front national pour la défense de la constitution (FNDC) a été kidnappé par des hommes en tenue.

À Conakry, des affrontements sont signalés entre jeunes et forces de l’ordre sur l’axe Dixinn-Hamdallaye-Bambeto-Sonfonia-Cimenterie, à Lambangni sur l’axe Kobaya-Nongo. Des blessés ont été enregistrés à Wanidara. Le domicile du chef de quartier de Wanidara 3 a été incendié.

Fatoumata Binta Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies
Partager