ActualitésFaits-divers

Conakry : la rareté des petites coupures source des disputes entre chauffeurs et passagers dans la circulation

0
Ibrahima Diallo, Chauffeur de taxi
Ibrahima Diallo, Chauffeur de taxi
Votre publicité ici

Le manque de petites coupures, notamment les billets de 500 et 1000fg dans le secteur du transport, est devenu un véritable casse-tête à Conakry. Cette situation entraîne parfois des disputes entre Chauffeurs de transport en commun et passagers.

Les billets de 500fg et 1000fg se font rares ces derniers temps. À Conakry chauffeurs et passagers sont souvent à couteau tiré. Un conducteur de taxi, sur le tronçon Kipé- Taouyah, estime que le gouvernement doit prendre des dispositions pour résoudre ce problème.

« Certains passagers ne cèdent pas. Nous sommes obligés de leur donner 1000 GNF si on n’a pas des billets 500 GNF pour éviter des disputes. Il y a d’autres aussi qui pardonnent. Compte tenu de cette réalité, il faut que le gouvernement prenne ses dispositions pour faire au moins le transport à 2000 GNF en condition de mettre trois passagers derrière et un devant. Comme ça, ces difficultés seront évitées », a dénoncé Ibrahima Barry

Thierno Souleymane Diallo, passager

Thierno Souleymane Diallo, passager

Alseny Touré, s’est confronté à ces genres de situation avec un chauffeur. Lui il prône une solution à l’amiable. « Cela impacte tout le monde. Parfois, même si tu veux laisser la monnaie avec le chauffeur, il y a d’autres chauffeurs qui insistent, c’est ce qui fait qu’il y a des citoyens qui refusent de laisser leur monnaie parce que nous sortons tous de la maison », a-t-il déclaré.

Selon un citoyen, parcourir un seul tronçon dans la ville est un calvaire total, il demande au gouvernement d’y faire face. « Vraiment, ça nous fatigue nous les passagers et les chauffeurs. On a du mal à se comprendre parfois. Donc, franchement, le problème de monnaie nous fatigue. Si tu fais sortir 5000 GNF ou 10000 GNF, les chauffeurs disent qu’ils n’ont pas la monnaie. Nous demandons au gouvernement de nous amener la monnaie de 500 et de 1000 GNF », a lancé Thierno Souleymane Diallo.

En attendant une solution, conducteurs de taxi et passagers font face au problème parfois jusqu’à en venir aux dérapages verbaux.

Ibrahima BARRY

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Education : en proie aux difficultés financières, plusieurs universités privées risquent de disparaître

Previous article

Guinée : “torturés”, plusieurs prisonniers politiques meurent en détention

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités