Toutes les infos en direct sur la Guinée
la-CNSS

La déclaration du gouverneur Madifing Diané qui met fin à l’afflux des mineurs

0

Le gouverneur Madifing Diané a fait une déclaration à la presse dans l’après midi de ce mardi 08 juin 2021à son bureau. Entouré de son chef de cabinet, du préfet Safioulahi Bah, du maire Mamadou Aliou Diallo et des autorités de la gendarmerie et de la police, l’homme a pris une minute cinquante cinq seconde pour exprimer une décision collégiale prise avec son homologue de Boké sur instruction de leur hiérarchie.

<<Depuis près d’une semaine nous assistons à l’arrivée dans les régions administratives de Labé et Boké des orpailleurs venus de la Haute Guinée, de la République du Mali, du Sénégal, de la Guinée Bissau et du Burkina Faso.

Après évaluation de la situation sécuritaire par les services de défense et de sécurité de ces deux régions nous enregistrons déjà des cas de décès suite à des accidents. La sois préfecture de Kounsitel et la préfecture de Gaoual sont totalement étouffées avec un manque de vivres et de lieux d’accueil.

Devant la progression dangereuse des arrivées de partout en direction de cette petite localité, la certitude est que la population locale et les nouveaux arrivants avec cette pandémie sont exposés à tous les maux liés aux mines d’or.

Par conséquent, en rapport avec nos différentes hiérarchies, les autorités administratives, élus locaux avons décidé de la fermeture pure,simple et immédiate de cette nouvelle mine. Pour ce motif, nous invitons tous les prétendants au déplacement de rester sur place,ceux qui sont sur la route en direction de Gaoual de retourner dans leurs localités respectives, ceux qui sont sur le site de se préparer à quitter immédiatement les lieux.

A compter de demain 9 juin 2021 une force mixte de défense de sécurité sera déployée en vue de dégager tous les lieux occupés par ces orpailleurs.>> Le gouverneur Madifing Diané a aussi expliqué hors micro que les infanteries de Mamou et Dalaba seront commises à endiguer cette migration à leur niveau et celles de Tougué et Mali feront pareil au niveau des frontières.

Au gouverneur de rappeler qu’en matière de sécurité des zones comme Koundara relèvent encore de l’ancienne moyenne Guinée d’avant le découpage de 1998. Le préfet Safioulahi Bah et le maire Mamadou Aliou Laly Diallo sont descendus au niveau du rond pointTinkisso, actuel point de départ des mineurs pour leur apporter la nouvelle et les sensibiliser à rentrer chez eux.
D’autant plus que des barrages filtrants entreront en exercice dès ce mercredi.

Ousmane K. Tounkara

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies
Partager