ActualitésLibre Opinion

Tribune : l’unité des candidats de l’opposition se brise devant la Cour constitutionnelle 

0
A l'entrée de la Cour constitutionnelle
Votre publicité ici

Il y a quelques jours, 10 des 12 candidats à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020 se sont réunis pour soutenir les résultats auto-proclamés de l’UFDG et le déclarer vainqueur à 53%.

Mais cette unité de façade a volé en éclat à l’épreuve des recours introduits devant la Cour Constitutionnelle.

Le PACT de Makalé TRAORE, dans une petite requête de 3 pages portant sur des généralités du code électoral, sollicite tout simplement l’annulation de l’élection présidentielle.

La NGR de Abé SYLLA et le PADES de Ousmane KABA demandent également l’annulation de l’élection en remettant en cause les votes dans les Régions de Kankan, Faranah, N’Zérékoré et Kindia pour le premier, Kankan, Kouroussa, Siguiri et Mandiana pour le second.

Le seul point commun de ces 3 autres Candidats avec l’UFDG est l’acharnement électoral sur la ‘’ pauvre région de kankan’’.

Mamadou Cellou Dalein Diallo, dans sa requête demande purement et simplement l’annulation des résultats des circonscriptions électorales de Kankan, Siguiri, Mandiana, Kérouané, kouroussa et Faranah pour solliciter en conséquence de la Cour Constitutionnelle de le déclarer Président à 53,84%, grâce aux dites annulations.

C’est donc sur l’élimination des suffrages de toute une Région naturelle que l’UFDG a bâti sa ‘’ Victoire’’.

Même à l’élection de 1993, on n’a pas osé aller si loin puisque seuls suffrages de Siguiri, puis Kankan ont dû être éliminés pour obtenir la victoire d’un candidat.

L’autre petite leçon à retenir :

L’élection du 18 octobre ne s’est bien déroulée que dans les Régions de Labé et Mamou, selon les autres Candidats. Et pourtant, aucun d’eux n’a osé y mettre le pied. Seul le Directeur de Campagne du RPG a osé, au prix c’est vrai, d’une attaque coordonnée contre son convoi, malgré son statut de Premier ministre.

Ainsi va l’apprentissage de la démocratie selon certains politiciens de Guinée.

Par M’Bemba TRAORE

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Crise post-électorale : les kidnappings et les arrestations nocturnes se multiplient sur l’axe Hamdallaye-Kagbelen

Previous article

“Ce ne sont pas des manifestants mais des rebelles, il faut les mater”, préconise Abdoulaye Kourouma, candidat à la présidentielle

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités