ActualitésPolitique

“Ce ne sont pas des manifestants mais des rebelles, il faut les mater”, préconise Abdoulaye Kourouma, candidat à la présidentielle

0
Abdoulaye Kourouma
Abdoulaye Kourouma
Votre publicité ici

Alors que le pays est confronté ces derniers temps à une crise profonde post électorale suite aux résultats provisoires contestés de la CENI, certains leaders politiques, candidats à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020 au lieu de jouer à l’apaisement, s’aventure dans des propos qui attisent les violences.

C’est le cas du président du parti RRD qui en marge d’une conférence animé ce lundi à la maison de la presse de Conakry par quatre partis politiques, notamment UDIR, RRD, PLP et AFC, tous candidats au scrutin du 18 octobre n’a pas hésité de qualifier ces manifestations de rébellions.

Se réfèrent d’un exemple d’une victime d’agression par des manifestants, tant qu’homme politique, en quête du pouvoir a déclaré publiquement qu’il faut mater tout ce qui est manifestation en Guinée. Car selon lui, c’est de la rébellion.

« Un médecin du nom de Dr Kourouma a été étranglé par des manifestant à Lambayi. Il revenait du travail parce qu’il a passé la nuit auprès d’un ressortissant de la Basse côte. On lui a posé la question et comme il n’a pas répondu en peuhl, ils l’ont étranglé. C’est un monsieur qui est intervenu sur la santé une fois dans le journal de campagne. Aujourd’hui, ils sont à la primature pour rencontrer le premier ministre par rapport aux soignants de Covid-19. Nous nous avons été victimes, parce que j’ai un de mes hommes qui a été touché. Il faut que ces politiques arrêtent de manipuler et d’aller sur la fibre ethnique. Si ça continu, ce n’est pas bon. Les manifestations, ce n’est pas de la manifestation, c’est de la rébellion. Si vous voyez qu’on dit ça, c’est parce que nous avons été victimes et nous demandons à l’Etat de mater la rébellion. C’est ça la vérité, la rébellion est à mater » a-t-il déclaré.

Cette conférence de presse avait pour objectif de déclarer leur opposition à la manifestation de l’UFDG prévue demain mardi pour protester contre les résultats provisoires, déclaré par la CENI.

Pourtant le communiqué de l’UFDG et de l’ANAD appelant cette manifestation, n’oblige aucun parti politique de les suivre dans leur combat politique qui vise la proclamation des vrais résultats issus des urnes.

Ousmane Diallo

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Tribune : l’unité des candidats de l’opposition se brise devant la Cour constitutionnelle 

Previous article

URGENT : la Guinée ferme ses frontières avec la Côte d’ivoire

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités