Toutes les infos en direct sur la Guinée
la-CNSS

Construction du Centre National d’Orthopédie : le pari de Hadja Aïssata Daffé

0

Il n’aura pas fallu des lustres à la Ministre de l’Action sociale et des Personnes vulnérables, pour confirmer cette réputation qu’on lui connaît. A savoir celle d’une personne dynamique qui sait identifier ses priorités, et qui sait également aller droit au but sans perdre du temps.

A peine installée dans ses fonctions au sein du gouvernement Kassory Fofana, Hadja Aïssata Daffé pose ses marques à travers la relance des travaux de construction du Centre National d’Orthopédie de Donka. Un chantier lancé en 2013 qui était à l’arrêt depuis plusieurs années.

Hadja Aissata Daffé, ministre de l'action sociale
Hadja Aissata Daffé, ministre de l’action sociale

Alors que bon nombre de Guinéens s’interrogeaient sur les causes de l’arrêt de ces travaux, sans tambour ni trompette elle est passée à l’action en identifiant les obstacles avant de les surmonter. Aujourd’hui le chantier est en marche et suscite déjà de l’espoir chez les personnes souffrant de divers handicaps physiques et leurs familles.

Constitué d’un immeuble de trois blocs, le centre va abriter des bureaux, des ateliers, des services d’imagerie, un bloc opératoire, un service de kinésithérapie, des salles d’hospitalisation, etc. Il est prévu également un autre bâtiment pour le logement du personnel soignant.

La maquette du Centre National d’Orthopédie de Donka
La maquette du Centre National d’Orthopédie de Donka

Depuis plusieurs décennies, les besoins d’un tel projet se font sentir. Au moment où on déplore chaque année de nombreux accidents de la circulation et du travail, sans parler des complications de certaines maladies (diabète, poliomyélite…), la réalisation d’un Centre National d’Orthopédie digne de nom va permettre une meilleure prise en charge des personnes souffrant d’un handicap physique. Sa création va aussi réduire de façon drastique les évacuations sanitaires pour les besoins d’installation de prothèses ou de rééducation.

Avec un tel élan, il est plus que probable que Hadja Aissata Daffé ne va s’arrêter en si bon chemin, que dans ce secteur combien important de la vie socio-économique de la Guinée ( Action sociale et protection des personnes vulnérables) elle nous réserve des résultats à la hauteur des espérances suscitées par sa nomination.

Madjou Bah

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies
Partager