ActualitésPolitique

« Le peuple de Guinée souffre énormément des méfaits de la dictature d’Alpha Condé»

0
Ibrahima Kalil Diallo, président du Collectif des jeunes Démocrates de Guinée (CJDG)
Ibrahima Kalil Diallo, président du Collectif des jeunes Démocrates de Guinée (CJDG)
Votre publicité ici

Après une journée de tension qui a fait au moins deux morts à Conakry et à Labé, dans une déclaration dont Verite224.com a obtenu une copie, le Collectif des jeunes démocrates de Guinée (CJDG) a dénoncé l’utilisation des armes à feu par les forces de l’ordre.

Le collectif dirigé par le jeune engagé Ibrahima Kalil Diallo a réaffirmé son soutien « inconditionnel » à l’initiative entamée par le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) dont il est aussi membre.

« Le Collectif tient à féliciter et remercier l’ensemble du peuple de guinée et á sa jeunesse pour leur participation massive à cette première journée d’expression du ras-le-bol populaire contre la volonté du pouvoir en place  de doter la Guinée d’une nouvelle constitution afin d’octroyer une présidence à vie à Monsieur Alpha Condé », a fustigé le Collectif des jeunes démocrates de Guinée (CJDG).

Cette structure des jeunes condamne les violences des forces de sécurité qui ont conduit à la mort des deux jeunes. « C’est pourquoi, le collectif condamne avec la dernière énergie ces comportements inhumains et dégradants de certains agents des forces de l’ordre sur sa propre population. Présente ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes et exprime son soutien total aux personnes arrêtées ».

« Exhorte les agents de maintien d’ordre à respecter la dignité des manifestants qui sont leurs frères souffrant des méfaits de la dictature au même titre qu’eux. Demande au peuple de Guinée à la jeunesse particulièrement à ne pas baisser les bras et à continuer la lutte jusqu’á la victoire finale », peut-on lire dans la déclaration.

Les contestations se sont accrues contre le régime du Président Alpha Condé depuis qu’il a envisagé de changer la constitution. Des leaders politiques et des acteurs de la société civile réunis au sein du Front national pour la défense de la constitution (FDNC) le soupçonnent de profiter d’une nouvelle constitution pour briguer un 3e mandat. Depuis au moins quatre mois des manifestations sont organisées pour contraindre le Chef de l’Etat à renoncer à une présidence à vie. Au moins de 30 personnes ont été tuées depuis le début des contestations.

Fatoumata Binta Diallo

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Grève : deux hauts responsables du SLECG arrêtés, Aboubacar Soumah furieux

Previous article

Concert de Jupiter Davibe : Lefa du groupe Sexion d’Assaut confirme sa présence

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités