ActualitésPolitique

Osez mesdames Osez vous investir en politique [Par Kindy Dramé]

0
Des femmes opposantes manifestent à Conakry
Des femmes opposantes manifestent à Conakry
Votre publicité ici

Ce dimanche 8 mars – Fêtez les femmes et leur longue lutte pour faire respecter leurs droits La journée internationale des femmes met en avant la lutte pour les droits des femmes du monde, visant notamment à réduire les inégalités par rapport aux hommes.

La journée internationale des droits des femmes proclamée par les Nations Unies en 1977, trouve d’ailleurs ses origines dans les manifestations de femmes organisées au début du XXe siècle. En effet, les femmes revendiquaient, à l’époque, le droit de vote, de meilleures conditions de travail et l’égalité entre les sexes. Selon l’Unesco (Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture) l’origine de la date du 8 mars remonte de la grève générale marquant le début de la Révolution russe, déclenchée en février 1917 par des ouvrières russes. C’est d’ailleurs en Russie que la première femme de l’Histoire contemporaine a été élue membre d’un gouvernement. Notre pays comme tant d’autres en Afrique fêtera cette journée sans réelle avancée pour les femmes.

Depuis l’avènement du multipartisme force est de constater qu’il y a plus d’homme qui s’engage en politique et malgré cette pléthore de parti politique les conditions de nos mamans femmes est filles ne s’améliore. Et comme temps d’autres jeunes de la diaspora guinéenne ont n’a marre de voir les hommes squatter les bancs des assemblées ou des postes ministériels sans apporter des reformes en faveur de l’épanouissement des femmes.

C’est pourquoi j’invite les femmes de mon pays à s’engager, si vous vous sentez mal représentée. Alors, faites en sorte que vos idées et vos convictions entrent dans l’arène publique. Pour cela, rien ne pourra changer les choses que l’engagement politique. Et profitez des législatives prochaine, de la présidentielle pour vous lancer !

Il ne faut surtout pas l’oublier si l’engagement en politique passe par des convictions et des idées, c’est grâce au temps et à des modes de vie appropriés que cela devient possible. En effet, ce n’est pas uniquement le goût du changement du pouvoir qui mène plus souvent les hommes que les femmes à monter sur les estrades. C’est parce qu’ils s’octroient du temps pour l’action.

Allez voir les partis, allez à une assemblée. Pour ne pas subir, c’est le seul moyen : Agir, participer, s’engager !

Kindy Dramé, spécialiste en communication

Kindy Dramé, spécialiste en communication

Je dis ceci à nos femmes, la politique est le seul moyen de se faire entendre. Cela prend du temps, c’est difficile, il faut savoir perdre. Mais dans le régime actuel, c’est le meilleur moyen de se faire entendre. Le pouvoir est sourd, il faut savoir se faire entendre. Commencez par créer une simple page Facebook traitée un sujet qui vous tient à cœur un problème d’insécurité dans votre quartier donner votre avis et vos solutions ; cela peut être par des articles écrit ou des courtes vidéos vous devez prendre la parole.

Certaines vont me rétorquer comment choisir son parti ? Les politiciens, sont-ils t’ils tous pas pourris? Comment encaisse-t-on les attaques personnelles ? Que penser de la surreprésentation des élites en politique ? Gagner une votation n’est-il pas qu’une affaire de communication ? Quels avantages mon engagement politique m’apportera t’il a ma carrière ?. Laissez-moi vous dire que si vous vous organisez pas et ne revendiquez pas vos droits vous continuerez de subir le mépris et l’indifférence.

C’est l’occasion pour moi de souligner l’engagement de la jeune Hadja Idrissa Bah qui par son engagement fait bouger les choses elle ne fait pas de la politique à proprement dit, mais sont courage de se pencher sur certaines questions de notre société fait d’elle une vraie porte parole et une femme influente. Et depuis ses dernières sont activisme l’a mènes dans tous les grands forum ou elle rencontre des personnes très influente sans doute elle profite de ses rencontres pour faire du lobbying pour la cause qu’elle défends aujourd’hui la lutte contre les mariages forcés et l’excision des jeunes filles en République de Guinée.

Ce qui est sure à la fin de ses études, elle ne tardera pas à s’engager en politique et son expertise servira forcement son pays et son engagement changera positivement les choses. Extrapolons l’engagement à des centaines d’autres dans dix ans les causes pour les qu’elles se battent auront changés.

Regardez dans quel situations nous ont plongé les hommes politiques de se pays j’ose le dire par l’affirmatif si nous avions plus de femmes influentes dans notre sociétés et dans notre gouvernement nous nous ne retrouvons pas à cette lutte d’égo de qui a la plus grosse. Cette lutte politique sera certes rude mais les femmes mettrait plus l’avenir de nos enfants et la nation en avant avant leur égaux et leurs carrières.

Au lieu de penser que les choses sont figées, si on s’accordait le droit d’inventer un nouveau système politique en Guinée où femmes et hommes auraient la même position dans la société, où femmes et hommes pourraient contribuer à égalité à la construction d’un nouveau modèle de société ? À cela que j’aspire ! Et si pour une fois dans ce pays, on faisait confiance aux femmes car finalement, n’ont-elles pas autant à apporter à la politique que les hommes ?

Osez mesdames

Osez vous investir en politique, Osez prendre des responsabilités, Osez vous faire confiance, Osez car vous en avez les capacités et les compétences, Osez dire oui à  une Guinée qui prendra enfin en compte toutes les femmes et les hommes réunis, Osez dire non au rôle social auquel trop essaient de vous réduire.

Et nous, Messieurs ! Poussons nos amies, nos filles, nos mères, nos compagnes, à oser, à ne plus avoir peur de s’engager, à oser dire leur opinion en public, à exprimer leurs besoins et leur vision de l’avenir car, notre société notre pays la Guinée, nous la construisons ensemble. Si nous désirons que la société guinéenne soit à notre image, nous ne pouvons plus continuer à exclure plus de 70 % de la population des prises de décisions, du débat. Les femmes de ce pays doivent apporter leur représentation du monde comme les autres : telle qu’elles la voient et la vivent.

Enfin, j’ose espéré Messieurs, soutenez ces jeunes filles et femmes entreprenantes ou qui souhaitent le devenir. Donnez-leur vos encouragements, un like un partage une mise en avant, vos expériences, votre soutien. La construction nous aide à grandir collectivement. La politique n’en sera que plus juste, ambitieuse et paritaire.

Encore une fois bonne, fête à nos femmes de Guinée en particuliers et à toutes les femmes du monde.

Par kindy Dramé Twitter @83kindy

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Assainissement : Opération coup de balaie de l’ONG Action pour le Développement Durable aux complexes de Donka

Previous article

Guinée : une femme nommée Générale de brigade, une première dans l’armée

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités