ActualitésLibre Opinion

Les perpétuelles promesses et les élections d’une classe politique démodée

0
Alpha Condé, Président de la République de Guinée
Alpha Condé, Président de la République de Guinée
Votre publicité ici

De 1984 à nos jours, la guinée est devenue un pays dirigé en majorité par des vautours qui ne cessent de se servir d’elle au lieu de la servir. Un terrain miné par des personnes dont la seule préoccupation est de s’enrichir sur le dos du Peuple laborieux de Guinée. Peuple instrumentalisé, manipulé, appauvrit,  désorienté, exploité, évincé sur le vrai combat qu’il aurait dû mener. Voilà ce dont est victime le peuple de Guinée.

Un Peuple victime de ses petites Elites livrées à une gouvernance despotique. Pour atteindre leur objectif, chacun se focalise sur des promesses dont pour la plus part ne seront que rêves stériles.

Une Guinée unie et solidaire voilà le rêve de tout guinéen. Ce rêve et cette volonté du Peuple de Guinée est mis à profit par certains de nos gouvernants et politiques sans vergognes qui font des promesses pour arriver à leurs fins pour finalement marcher de manière éhontée sur le Peuple meurtri de Guinée qui leurs a pourtant élu.

De promesse en promesse, chaque candidat prendra le soin de mettre un mensonge en place pour s’octroyer l’électorat du Peuple de Guinée. En 2010, le champ verbal de tous les candidats était axé sur les promesses d’électricité, d’eau, de route, … mais le résultat reste aujourd’hui à désirer.

Si la majorité des guinéens ont pensé que le Président actuel était l’alternative la plus crédible par le fait qu’il n’a jamais participé à la gestion du pays de quelque manière que ce soit, après 10 ans à la tête du pays, force est de reconnaitre que cette logique est erronée.

Avec sa soif de pouvoir, sa seule préoccupation actuelle est de s’éterniser au pouvoir en continuant de faire des promesses qui ne seraient jamais tenues.

Promesses d’eau et d’électricité dont le résultat n’est pas reluisant, d’édifice scolaire toujours en l’embout, des routes entièrement défigurées, un tissu social de plus en plus dégradé, une génération désunie livrée à des querelles intestines et fratricides.

Mamadou Bassirou Diallo, Chargé de la communication du parti de la libération populaire (PLP)

Mamadou Bassirou Diallo,
Chargé de la communication du parti de la libération populaire (PLP)

La priorité actuelle du Président de la république devrait être la mise en place des base solides et des conditions idoines soutenues et probantes à la fois au sein du RPG qu’à la tête du pays.

Malgré cet héritage laissé par le Président Alpha CONDE caractérisé par la dégradation des conditions de vie des citoyens guinéens, il continue de promettre : « usine de bonbon, usine de Maggie, usine de pomme de terre, usine de tracteur » pour ne citer que celles-ci.

Au lieu de cela, l’amélioration des conditions de vie à travers la maitrise du cout de la vie : transport, prix des denrées alimentaires, loyers, salaires… devrait être l’une des priorités du gouvernement.

Les échéances électorales de 2020 s’approchent, c’est l’occasion rêvée par cette vieille classe politique démodée à travers les médiats de vendre au Peuple de Guinée un projet de société non adapté et irréaliste, monté dans un bureau climatisé ne tenant pas compte des réalités du bas-peuple vivant sous le soleil. Un projet de société conçu uniquement pour duper les électeurs et éviter des critiques.

Depuis le second régime à nos jours, tous les secteurs qui servent l’intérêt général notamment les secteurs éducatif, sanitaire, infrastructure routière, sécuritaire, environnemental, … n’ont jamais été sérieusement à l’ordre du jour.

Malgré ce niveau d’effondrement social, certains guinéens sous le coup de l’endoctrinement des politiques véreux, n’hésitent pas d’affirmer que leur leaders est la solution qu’il faut pour la guinée tout en oubliant qu’il y a de cela quelques années, ce sont ces mêmes leaders qui détenaient la destinée du pays et qui aujourd’hui utilisent la politique de diviser pour régner en se retranchant sur sa communauté pour avoir une base solide.

Quant à la jeunesse guinéenne qui, par manque de repère, d’emplois, est victime de ces leaders politiques qui profitent de leur situation de pauvreté en leurs proposant de l’argent pour des fins de campagnes électorales.

Par manque de vigilance du jeune, il participe à creuser sa propre  tombe car une fois au pouvoir, ce même leaders en aucun cas  ne pensera à eux.

C’est pour cela dans le PARTI DE LA LIBERATION POPULAIRE, nous disons que ces leaders ne sont pas la solution à nos problèmes, ils sont au contraire le problème de notre temps.

Tu es mal formé, tu n’as pas d’expériences : voici quelques étiquettes qu’on colle aux jeunes postulant pour un poste de responsabilité en ignorant carrément le système qui lui a formé. Tout est mis en place pour ne pas que le jeune puisse émerger, pour éviter que les jeunes guinéens se révoltent. On est même prêt à leurs ouvrir les portes de l’enfer comme l’immigration clandestine.

C’est pour toutes ces tristes réalités que nous demandons une sédition contre le système en place. La Guinée a besoin de plus en plus d’engagement, surtout des jeunes, nous devons contribuer à l’édification de la guinée de notre rêve.

Si nous n’agissons pas, nous laisserons derrière nous une Guinée plus détestée et plus abandonnée par ses propres fils qui se serviront d’elle au lieu de la servir. Nous laisserons une génération encore plus désunie et en proie à des querelles intestines, ethniques et fratricides.

La priorité du gouvernement devrait s’accentuer sur le travail, pour la justice et pour la solidarité.

MAMADOU BASSIROU DIALLO

Chargé de la communication du parti de la libération populaire

Contact : +224 620 60 55 39 / +224 662 28 75 48

Email: bachirdiallo287548@gmail.com

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Coupe de la CAF : le Horoya AC conforte sa position de leader après sa victoire contre le Djoliba AC

Previous article

Exclusif : le jour où Alpha Condé a “effrayé” son chef d’état-major général des armées

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités