Toutes les infos en direct sur la Guinée
la-CNSS

Sékou Souapé :  » Alassane Ouattara a instauré une tyrannie en Côte d’Ivoire »

0

Fidèle ami de Guillaume Soro, Sékou Souapé apporte son soutien indéfectible à l’ancien premier ministre et ancien Président de l’Assemblée nationale dans son bras de fer avec le régime d’Alassane Ouattara. Dans une interview exclusive qu’il a accordée à Verite224.com, Sékou Souapé Kourouma dénonce une « tyrannie démocratique » imposée selon lui par l’homme fort d’Abidjan.

Dans cette interview, M. Kourouma rappelle que son ami a plusieurs fois sacrifié sa vie pour sauver Alassane Ouattara. Selon lui, Guillaume Soro est le principal artisan de l’arrivée au pouvoir de M. Ouattara. Entretien

Verite224.com : ces dernières 48heures la situation a vite évolué en Côte d’Ivoire. L’avion transportant l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro a été dérouté, les autorités ont démenti. Auparavant, un mandat d’arrêt international a été lancé contre lui. Il a été obligé de poser sur Accra. Finalement, il est en France en ce moment. Quel commentaire faites-vous de cette évolution ?

Sékou Souapé Kourouma : ce qui est frappant, ce qu’il y a plusieurs semaines que Soro avait décidé de rentrer en Côte d’ Ivoire. En ce moment, la justice ivoirienne n’a pas divulgué le mandat d’arrêt. C’est quand même très curieux que l’avion de Guillaume décolle au Bourget. C’est pendant qu’il est dans les airs, en tout cas au moment où il est sur le continent africain qu’on apprend qu’on a délivré un mandat d’arrêt international contre lui. C’est très curieux. Je pense que le pouvoir en Côte d’Ivoire est très fébrile. C’est parce qu’il n’y a pas de sérénité. Pour moi c’est tout simplement une ingratitude vu l’apport de Soro par rapport à l’arrivée de Monsieur Ouattara au pouvoir, de tous les efforts qu’il a déployés c’est très regrettable qu’on en arrive là. En tout je ne comprends pas quel que soit la situation je pense que Monsieur Ouattara devrait reconnaitre tous les efforts que Soro a consentis, tous les sacrifices qu’il a consentis pour qu’il soit là où il est aujourd’hui…

Donc vous voyez une ingratitude ?

C’est plus qu’une ingratitude. Je crois qu’il y a une sorte de tyrannie démocratique qu’on est en train de voir naître en Côte d’Ivoire

Une dictature ?

Une tyrannie démocratique ou démocratie tyrannisée.

Comment vous réagissez à la réaction de Guillaume Soro quand il a été dit que la seule déstabilisation dont il revendique c’était au compte d’Alassane Ouattara ?

Ce que Soro dit n’est pas faux. Moi-même j’ai été un des acteurs. Donc, je connais ce qui s’est passé. Soro a risqué sa vie pour protéger celle d’Alassane Ouattara et surtout son destin politique. J’ai beaucoup des choses à dire par rapport à ces évènements parce que j’ai été un acteur. J’ai quand même un minimum de connaissance dans ces évènements de 19 septembre 2002 jusqu’aux périodes de négociations jusqu’à l’entrée de Soro dans le gouvernement après les négociations de Linas-Marcoussis en France. Ensuite l’accord de Ouagadougou qui a abouti à la nomination de Soro à la primature. Je connais très bien cette période. Je sais combien de fois la question de la candidature d’Alassane Ouattara posait de problème. Il a fallu le talent et la détermination de Guillaume Soro pour qu’enfin Thabo Mbeki (ancien président d’Afrique du sud, ndlr) fasse pression sur Laurent Gbagbo pour qu’il utilise ses pouvoirs spéciaux qui ont permis à Monsieur Ouattara d’être candidat sinon la constitution à l’époque telle qu’elle était ne permettait pas à Ouattara d’être candidat. Avant Soro, il ne pouvait même être chef de quartier. On ne l’a jamais permis d’être ni député, ni maire, il n’a jamais pu se présenter à une élection. S’il s’est présenté et gagné la présidentielle c’est parce que Soro a existé. Les gens diront peut-être que c’est Dieu mais Dieu ne se lève pas un matin pour venir chez quelqu’un et dire je veux faire de toi un président. Dieu passe toujours par quelqu’un pour aider. Dans le cas de figure d’Alassane Ouattara Dieu est passé par Guillaume Soro pour qu’il soit Président de la République.

La déclaration de Guillaume est quand même grave. C’est une manière de dire que Ouattara est derrière la tentative de coup d’Etat de 2002 et le parrain de la rébellion

Que Monsieur Soro dise qu’Alassane est l’instigateur de la déstabilisation du 19 septembre 2002 pour ce n’est qu’un secret de polichinelle car tous les ivoiriens le pensent et le disent. C’est vraiment regrettable qu’Alassane traite quelqu’un qui s’est sacrifié pour lui. C’est ridicule, c’est tout simplement ridicule. Je pense qu’il y a un manque de sérénité de la part du régime de Ouattara.

Est-ce que vous voyez une volonté d’Alassane Ouattara de briguer un troisième mandat ?

Le problème ne se pose pas à ces termes. Tout est fait pour qu’Alassane soit candidat. Aucune loi en tout cas à mon sens ne l’interdit d’être candidat

Est-ce que selon vous les agissements de Ouattara est une manière d’écarte un concurrent sérieux ?

Ce qui est frappant ce qu’il dit une chose aujourd’hui et demain c’est le contraire. Alassane dit qu’il veut faire une passation de pouvoir à la jeunesse en même temps il dit si eux sont candidats moi aussi je le serai. On n’est pas candidat parce que quelqu’un est candidat on est candidat parce qu’on pense rendre service à son peuple. Donc, c’est sur la base d’un projet qu’on propose au peuple. Ce n’est pas parce que quelqu’un est candidat que tu vas dire que tu es candidat.

Avec cette allure est-ce qu’on ne craint pas une instabilité de la Côte d’Ivoire ?

On peut bien sûr craindre. On peut craindre ça il faut le reconnaitre parce qu’il n’y a pas que le problème Soro. Il y a Laurent Gbagbo qui est Bruxelles, Charles Blé Goudé qui est à La Haye, il y a le problème de la CENI et maintenant il y a le problème Soro. C’est une accumulation des situations qui risquent d’avoir des conséquences non souhaitées.

Selon vous quelle est la solution ?

Je pense que la balle est dans le camp d’Alassane. Il faut qu’Alassane décrispe le climat politique en Côte d’Ivoire. Il y a une crispation. Donc il faut qu’Alassane fasse tout pour apaiser et trouver une CENI consensuelle. Il doit permettre à tous ceux qui veulent aller aux élections surtout il dit qu’il veut passer la main à la jeunesse. Donc, il doit mettre les jeunes en compétition et entériner le choix du peuple. C’est la seule chose qui empêchera que la situation s’aggrave en Côte d’Ivoire. Il faut laisser Soro pourquoi on va prendre des députés qui ont l’immunité pour les jeter en prison. On a vu un maire qui a découvert des armes et qui a appelé la gendarmerie. De façon expéditive quand il est rentré, il a été arrêté et condamné à 5 ans et il est en prison. C’est extrêmement grave. C’est même un recule démocratique à mon sens.

Entretien réalisé par Alpha Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies
Partager